Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

REUNION PORTANT SUR LES PREOCUPATIONS DES REPRESENTANTS DES TRAVAILLEURS ET DES EMPLOYEURS EXPRIMEES LORS DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DU TRAVAIL, EDITION 2018 A RUTANA

Dans l’après-midi du 12 juillet 2018, dans une des salles de réunion du Ministère des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement a eu lieu la réunion portant sur les préoccupations des représentants des travailleurs et des employeurs exprimés lors de la célébration de la journée internationale du travail, édition 2018 en province de Rutana. Cette réunion a vu la participation de quatre Ministres à savoir le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi, le Ministre des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Economique, le Ministre de l’Intérieur, de la Formation Patriotique et du Développement Communal et le Ministre des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre. Ces hautes personnalités ainsi que les hauts cadres du Gouvernement et les représentants des travailleurs et des employeurs étaient réunis pour échanger sur les doléances exprimées lors de la célébration de la journée internationale du travail, le 1er mai 2018 à Rutana. Parmi les questions exprimées, il y avait celles liés aux syndicats notamment leur mise en place et leur fonctionnement. A cette question s’ajoutaient celles liés au fonctionnement du Comité Nationale de Dialogue Social (CNDS), à la transparence dans les recrutements dans la fonction publique, à l’économie informelle, à la privatisation. A ces questions, le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi qui a en charge le secteur du travail a donné des éclaircissements. Il a souligné que les préoccupations des travailleurs et des employeurs se résous principalement au sein du Comité Nationale de Dialogue Social (CNDS). Répondant à la question liée au fonctionnement des syndicats, le Ministre Félix MPOZERINIGA a souligné que ces derniers doivent se conformer à la législation burundaise. Pour ce qui concerne la question du financement du Comité Nationale de Dialogue Social (CNDS), le Ministre a indiqué que son homologue des finances présents sur place allouera les fonds nécessaire en tenant compte de l’importance de cet organe. Concernant la question du recrutement dans la fonction publique, le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi a informé l’assistance qu’il y a une Commission chargé du recrutement au sein de la fonction publique et qu’elle a déjà procédé à des recrutements des cadres et agents de l’Etat. Concernant la question de l’économie informelle, le Ministre a précisé que le Gouvernement travaille pour qu’il y ait une transition de l’économie informelle vers l’économie formelle. Pour y arriver, il convient de prendre en compte le contexte national. Concernant la Privatisation, le Ministre MPOZERINIGA a indiqué que ce processus est suspendu, le Ministre des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement a renchérit en disant qu’actuellement la priorité n’est pas à la privatisation mais au relèvement des entreprises étatiques afin qu’ils puissent être compétitives. Le Ministre de l’Intérieur, de la Formation Patriotique et du Développement Communal et le Ministre des Droits de la Personne Humaine, Des Affaires Sociales et du Genre ont aussi émis des recommandations appuyant le secteur de la Fonction Publique et du Travail. Il ressort de cette rencontre que les principaux défis du travail dans la fonction publique et le secteur privés sont en train d’être résolus et cela grâce aux efforts du Gouvernement. A travers le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi, le Gouvernement agit en concertation avec les travailleurs et les employeurs et cela est fait en tenant compte des droits de chaque partie et les échanges se font au sein du Comité Nationale de Dialogue Social (CNDS) qui est un organe habileté et son travail est salué par tous.



Main menu 2

Article | by Dr. Radut